facture beurre d'Hénin-Liétard"Eh, ravisse-le li, i a sin beute (menton) à marquer ch' burre !" qu'ein pouvot intinte à l'époque, quand ch'est qu'ein voulot es' gaber (moquer) ed' l'aute grind minguerlot (grind mince) vec sin beute in pointe. Mi, quand j'étos jon.ne, j'avos querre juer à mapes (billes) dins l' cour de ch' l'école mais aussi dins l' cité. Et quand ein voulot êtes sûr ed' récupérer ses mapes à l' fin de l' partie (surtout chés biscaïens !), ein dijot avint d' k'mincher : "Allez, camarates, ein jue... pou du burre !". Et pis y'a comme cha tout ein tas d'espressions autour de ch' burre, mais ch' n'est mi el' sujet. J' vas vous parler ed' choqu'ein a tertous dins s' mason, ça j'ein sus sûr : dins ch' garde-minger électrique (frigo, quo !), dins sin meupe ed' cuisine ou au bord de l' cafe, comme amon d'min Pépère et m' Mémère ed' Grenay... In route pou ch' burre mes gins !

Sans li, j'ein connos ed' z'arcettes qui arottent pas tout à fait ech' même goût ! Et pis, mi, quand j'a l'occasion ed' cuisiner pou quiquin, ed'puis m' Charinte (aute pays du burre !) adoptive, j'arsors toudis min bon viux burrier (j'a artreuvé el' même qu' dins m' n'infance) pou mi préparer chés plats. Et ch'est là d'ailleurs eun' particularité ed' nou tiot pays que d' cuisiner au burre. Dins chés restaurants, des fos i a des collègues qui ressent tout paf (assez étonnés) de m' vire minger min fromache vec du burre, mais ch'est comme cha. Dins ch' Nord, ein maque ed' tout vec du burre ! Nan ?

Alors, jusset' mint, ch' n'est mi pas pour rein, qu ch'est dins nou tiot pays qu'ein fabrique el' plus ed' burre. Cha nous vient du fait qu' chés waréchaix (vieux mot ed' patos pou chés prés à vaques) i sont tell'mint bein arrosés pa l' drache (pluie), qu'ein fait eun' hierpe (herbe) ed' bonne qualité. Et cha, ch'est vraimint bon pou élaborer nou burre. Ej' rappelle ichi que ch' burre ch'est jusse ein mélanche ed' 80 pour chints d' matière crasse (grasse) et l' resse (reste) d'iau (eau).beurrier ancien

Dins ch' Nord, ein a quasimint toudis fait nou burre vec ech' lait d' vaque. Mais des fos, ein l' faijot in saquant (tirant) su chés pis d' maguette (chèvre) ou d' berbis (brebis). Su ch' l'arnitoile, ein peut même vire eun' boîte qui vind du fromache au lait... d' femme ! Au cas où i arot ed' z'amateux, ech' lait maternel, ch'est trinte-six grammes ed' burre par lite. Mais passons tout cha, cha m'écoeure !
Arvénons putôt à cheule arcette ed' nou burre. Cheule technique alle est toudis el' mâme. Et si l' coeur vous in dit, ej' vous consèle d'essayer cha, ch' n'est mi dur à faire.

Filtré dins ein linche fin et laissé dins l' chéraine ou ch' moussier (baratte, in patos) pindant deux jours, ech' lait i va donner par au-d'ssur (dessus) eun' matière pus régerote (légère, in viux patos), mais surtout pus crasse (grasse) : ein appelle cha el' crème. Alors, ch'est là qu'ein va ramasser cheule crème vec eun' tiote louche troée (percée). Attintion, cha dure ein momint quand même... vaut miux ête patient, mais ej' sais qu' dins ch' Nord, el' patience, cha nous connot !). Au bout d'ein momint, cha va es' séparer in deux matières : eun' dure (nou fameux burre) et eun' aute liquite, ech' lait burré (babeurre). Pou faire deux lifes (1 kg) ed' burre, i faut intre vingt et trinte lites ed' lait ! Alors, prévoyez eun' rute chéraine mes gins...

Aute expér'yince : si cha vous dit d'essayer ed' faire du fromache, ch' n'est pas pus dur. Ech' lait, i faut el' laicher pusieux jours sins y toucher, intre 15° et 18°, i va alors es' séparer tout seu in deux parties, comme vu pus haut. Mais chette fos, el' liquite qu'ein appelle sûr dins nou Nord-Pas-d'Calais (ch' t'à-dire ech' tiot-lait) et l' pus solite (ech' caillé). Ch'est vec ech' caillé qu'ein va chi povoir élaborer nou fromache, mais j'ein parl'rais ein aute cop.

grandemottedebeurreDins ch' Nord, à ch' marché des Brebis (intre Bully et Grenay), el' sam'di, mi, j'avos des fos l'occasion d'acater ech' burre qu'eun' vieile cinsière (fermière) alle faijot as' mason. Ch' tot ein vrai délice, mais il fallot vraimint es' dépêcher de l' finir, passqu'i tournot vite quand même. Mes grinds-parints, eusses, i mettott'nt toudis ech' burre, direc'et'mint sorti de ch' l'imballache in papier sulfurisé, dins lu burrier, et pis hop, au bord de l' cafe. Mais, là incore, cha dév'not assez rapid'mint rance ech' t'affaire-là. Em' Mémère, alle avot eun' rute technique pou qui s' brate (brade) pas : ch' tot ed' faire sin cuisache (cuisiner) très souvint avec !!
Et i ara fallut attinte ech' Père Pasteur, pou vire cheule technique ed' conservation évoluer. Avint li donc, comme ej' viens ed' vous l' dire, ech' burre cha dev'not vite inmangeape. Ech' burre ed'mi-sé (demi-sel) qui cont'not intre un d'mi pour chint (%) et tros pour chints d' sé, i s' conservot miux, mais pas gramint pus longtimps qu' deux mos. Par conte, ech' burre salé, qui li, rinfermot chinq pour chint ed' sé (je n' sais mi si cha 'xisse core ech' burre-là...) ein pouvot l' garder pusieux mos.

Je n' pinse pas qu' chés bonnets blancs (femmes), alle z'étott'nt si nombreusses equ' cha à faire lu burre alle-mâmes, mais cho qui est certain, ch'est qu' dins tout' chés cinsses, i avot moïen d'aller acater sin burre direc'et'mint, in même temps que ch' lait d'ailleurs.

Et j' vas chi terminer em' n'histoire ed' burre vec eun' ou deux dates, anecdotes et espressions populaires. D'abord arténez bein qu' ch'est dins nou Picardie, nou vosine el' Normindie et amon d' chés Bretons, qu'ein fait ch' meilleux burre, et incore asteure (surtout dins ch' Nord !). Si vos avez l'occasion ed' passer à Rouen, i faut pas minquer d'aller vire cheule... Tour du Beurre, ch'est eun' tour d'églisse in forme ed' motte ed' burre, bâtie à l' fin de ch' quinzième sièque. Et pourquo in forme ed' motte, em' direz-vous ? Et bein, passqu'alle avot été construite grâce à chés dons ed' chés fidèles et tout cha pou eusses avoir eun' sorte ed' passe-drot pou minger ech' burre pindant ch' carême (véridique !).
Dins ch' dernier quart du dix-neuvième sièque, neuf départ'mints seul'mint (50, 14, 76, 60, 80, 35, 29, 22 et 56) fabriquott'nt 66 000 tonnes ed' burre, soit plus equ' tous chés autes départ'mints...
Avint ch' papier sulfurisé, i avot ch' papier parafiné. Et avint cha, ein inv'loppot nou burre ed' feulles rafraiquies ed' bourdaine (bardane), ed' châtaignier ou core ed' gentiane.

Et enfin, passqu'i faut toudis eun' fin à tout, v'la chés z'espressions. Chu sûr qu' vous in connaichez plein d'autes, laichez-me z'in si cha vous dit.

"Avoir ech' burre et l'argint de ch' burre, et cho qu' vous volez d'aute ed' nou crémière !" (j'a pas osé l'écrire...)
"Faire sin burre" : à l'inverse ed' cho qu'i s' passe in ch' momint dins toutes chés Bourses !
"Minger el' morue sins burre" : pou parler ed' chés gins riches, chés possédants...
"Ti, t'armets du burre vec un cop d' fusil" (j' l'a vraimint querre chelle-là !) : pou causer ed' chés aggrippards, chés rassaque-norriture (radins) !
"S'intinte comme broute (pain) et burre" : in espérant qu' ça seuche comme cha intre mi pis vouzautes...complètement beurré

Allez, j' vas chi vous laicher. "Boukiaïe-iaïe !" (j'a souvint intindu cha étant jon.ne), ej' viens chi ed' m'arlire, mes gins, j'aros sûr'mint pas pu écrire tout cha si j'avos été... burré. Allez, à dé.