Viux billonneuxPou tout dire, cha n' s'rot sûr'mint pas eun' rute idée in ch' momint ed'... juer à billons, sauf in salle. Et ouais, el' daine alle est tout' frèque, bein touquée (trempée) et cha n'irot pas du tout pou cha. Id' n'a qui sav't'nt ed'jà ed' cho que j' vas chi causer, mais pas tous j'in sus presque sûr... Donc, ein va layer (laisser) ed' côté chés consoles ed' ju vidéos pou arvénir à quetcosse ed' pus sain pou chés z'yux : ein viux ju in bos, si ein peut dire !

Pou k'mincher, i faut chi savoir qu' selon qu'ein s' treufe à Cambrai, à Quiévy, à Camphin,etc... ech' ju-là i prénot ed' z'appellations locales. Et ch' t'ainsi qu'ein peut quère ed'sur chés variantes-là : "chés boges", "juer à bilbotiau" ou core "al boîge", "à bricotiau"..., mais tout cha désine ein seu et mân.me ju qu'ein appell'ra chi eun' partie ed' billons, exact'mint comme min Mononcque, originaire ed' Quiévy i dijot.Salle de billons

Bon, assez traîné mes gins... Quo cha n'est qu' cha que ch' billon ? Ch'est tout simpe, savez. Tertous, si i voulot, i pourrot n'ein faire ein à s' mason, dins ch' l'atelier. Pou cha, i faut ein rute morciau ed' bos, arsannant à eun' massue. Chés billonneux, eusses, i jut'tt'nt vec des billons in carne (charme) ou des fos du fau (hêtre). In admettant qu' cha vos dit d'ein "fustailler" (tourner) ein, arténez bein chés diminsions : pas pus long qu' 85 cm pou un pods situé intre 2,7 et 2,9 kg. Ch'est toudis el' mân.me diminsion ed'puis ch' 19ème sièque, époque duqu' nou billon i est né, aux alintours ed' Douai, Cambrai...

Allez, ein va dire qu' vos avez défini (terminé) vou ouvrache. J'avos jusse oblié ed' vous dire qui n'ein fallot deusses ed' billons par personne ! Asteure, i va falloir treuvé ed' z'adversaires. Ch'est pas trop dur, ech' ju-là, cha peut s' pratiquer à partir ed' deux jueux. Mais bein souvint, cha s' rouffe (bat) deusses conte deusses, comme quind ein jue à pétanque...

Livre BillonneuxVous v'là à quate jueux ed' billons, ein peut vous z'app'ler asteure "billonneux". Chés gins i vont vous raviser bizarr'mint, ch'est normal, mi cha m'a fait el' mân.me impression el' peurmière fos. Mais i vont s'habituer. Donc, chaque jueux i n'a ses deux billons. Ein dins chaque main. I va falloir cacher eun' "piste" d'au moins dix mètes ed' long (in réalité, el' règue alle impose 9 mètes), et ed'sur de l' tierre battue. Naturell'mint comme tout l'monte i n'a el' mân.me "massue", i va chi falloir différincier chés billons. Et là, core eun' fos, tout simp'. Chacun i va numéroter ses projectiles vec eun' ou deusses rainures, in n'hésitint mi à utiliser chés couleurs pou qu' cha sot pus aisé à arconnaîte.

Insuite, el' règue alle est facile à arténir. D'abord, l'ordre ed' sabouler (lancer) d' chés jueux, i est toudis el' mân.me. Et l' but ch'est d' sabouler sin billon el' pus près possipe d'eun' cipe (cible), à savoir ein piquet ed' bos intiqué (planté) dins l' daine. Ein appelle cha : l'étaque.

Ech' peurmier jueux i vient ed' sabouler sin billon ed'sur l'étaque, et putôt bein plaché mes gins ! Ech' deuxième jueux (sin part'naire) i essaie ed' bonifier sin ju. 'près, ch'est à ch' z'adversaires à rintrer dins ch' ju. Cha arsan.ne vraimint à l' pétanque ! Arrife l'équipe adverse, pas continte de s' laicher méner à l'étaque ! Cha va es' crapougner (se battre) sévèr'mint. Passque dix points, ch'est vite arrivé, savez (eun' minche, ch'est 10 points, et cha peut s' juer : deux minches, el' belle). Ech' t'équipe-là, j'a bein l'impression qu'alle veut mi es' laicher faire. V'là t'y pas qui nous foutent à l'huche nou billon, prénant alors ech' point ! Etc...

El' partie alle ardoupe d'intinsité. Cha berloque (balance) sec ! Cha buque dins l'étaque, cha s' plache, cha s' fait saquer... J'a oblié ed' vos dire qu'i a eun' façon ed' sabouler sin billon. D'abord, ein tient es' massue pointe dirigée vers so et ein berloque sin billon, cul in avant. Tout' chés figures imaginap' sont permisses ! Pourvu que ch' point i seuche marqué.

Ej' vos parlais de l' pétanque. Et bein, chés "cops" ed' maîte, ch'est les mân.mes. Avec bein sûr, des termes bein appropriés. Ainsi, ein dira ed' vous qu' vos vénez ed' faire eun' rute "polka", si vou billon i saute par ed'sur ch' l'étaque, el' pointe arquéyant in plein ed'sur ech' poteau. Ein cop d' maîte quo !
Pis i a ch'ti qui va réussir à faire arbondir sin billon par ech' cul, là ein appell'ra cha "faire eun' revienne".
Sus sûr qu' vos connaichez tertous à l' pétanque l'espression "faire carreau". Et bein, là, parèle, ech' billonneux qui parviendra à incacher (chasser) ech' billon d' sin adversaire tot in plachant el' sien al' plache, d'abord cha s'ra ein rute jueux mais surtout i viendra ed' réaliser cho qu'ein appelle eun' "bourrée" (rein à vire vec el' dinsse !).
Dins vou équipe (ein peut vire aussi des triplettes, mais ch'est putôt rare), i ara p' tête ein pro de l' "rassaque", ch' t'à-dire ch'ti qui s'ra assez amaniéré (adroit) pou sabouler sin billon, pointe in avant pou faire "atterir" sin projectile ed'sur el' pointe, in "rassaquant" el' billon ed' l'aute.Billon
Ed' z'espressions, id' n'a gramint. Mi j'a querre quand ein fait "Culs à bic-bac". Et là, i fallot vraimint ête eun' biête ! I fallot que ch' billon i queut, sin cul jusse ed'vant l'étaque. J'a jamais réussi ech' cop-là !

Vos avez compris cho qui vous resse à faire pou ch' printemps... Et pis, si ein s' croise, mes gins, ein s' f'ra eun' tiote partie ed' billons, nan ? Autour d'eun' bonne tape, vec eun' guiguite. Ej' dis cha, passque mi, je m' souveins, qu' dins l' famile, à chaque fos qu'ein juot à cha ou à "diale volant" (javelot), ch' tot toudis l'occasion ed' passer ein rute momint ! Ch' tot putôt chés z'hommes qui juott'nt à billons, chés fan.mes, bien qu' connaichant el' règue, a nous am'nott'nt toudis eun' goutt' ed' jus à l' fin d'eun manche, pou nous mette du baume au cuer.

J'armercie ichi min Mononcque Freddy d'Habarcq (62) pou m'avoir donné l'occasion ed' juer à ch' ju-là. Dommache qu'ein n'est trop loin l'un l'aute, hein Mononcque ? Sinon, t'aros sûr'mint pû continuer à m' mette eun' pâtée !!